Déjà un an que nous avons récupéré les clés de notre jolie casa et que nous y avons posé nos cartons. Avec mon gros bidon et l’arrivée de bébé, il nous a fallu un peu de temps pour trouver une place à chaque chose et commencer à s’approprier les lieux.

La priorité a été de décorer la chambre de ma grande fille qui devait absolument se sentir bien chez elle, après tous ces nouveaux changements. Lui créer son petit cocon a été notre première mission.

Et puis s’est vite posée la question de notre salon. Celui où nous passons nos moments de détente en famille, celui où nous nous écroulons après une journée bien remplie, celui où on fait des plateaux repas devant la télé, celui où le confort devait régner.

Ce salon, j’avais littéralement flashé dessus quand nous avions visité pour la première fois la maison. Je m’y voyais vieillir, écrivant sur un joli bureau, à la lumière des grandes fenêtres qui le bordent. Alors ok, pour l’instant,on a remplacé le joli bureau par un tapis d’éveil mais ce n’est que partie remise! Mais à ce moment là, même avec ses murs oranges colorblock, je l’imaginais magnifique.

Notre maison date probablement de la fin 1800. Et ce salon c’est juste un paisible bond dans le temps. Avec sa cheminée en marbre, ses moulures, son grand miroir et son parquet chevron. Il lui manquait juste une touche de chic et de douceur.

Alors que nous étions fraichement (re)parents, Nino a retroussé ses manches et s’est attaqué à la peinture et à l’électricité. Pour nous forcer à respecter notre dead line, nous avions commandé un nouveau canapé, qui devait arriver une fois les travaux terminés. Il est arrivé avec un peu d’avance mais nous y étions presque arrivés. Je n’avais pas trop hésité sur les couleurs, je savais exactement l’ambiance que je voulais dans ce salon. Nino m’a fait confiance et hop, du blanc et une couleur très naturelle pour le contraste. Je souhaitais que ça reste clair mais chaleureux à la fois. La fantaisie serait ailleurs, je préfère jouer avec les éléments de déco qu’avec les couleurs sur les murs.

Et puis nous avons changé les interrupteurs, les prises et les appliques. Des petits détails très post-modernes qui font de notre salon vieillot, un salon qui traverse le temps. Le nouveau canapé est arrivé (non sans mal) et il a trouvé sa place avec son bleu soutenu, il repose là dans toute sa noblesse et son confort. Un petit bonheur pour nos séants.

Il ne manquait plus qu’un peu de textile pour donner du caractère à tout cela et j’ai trouvé mon bonheur chez Becquet! Je pensais naïvement que sur le site je ne trouverais que du linge de maison mais non. Ils ont beaucoup de choix également en décoration. J’ai donc jeté mon dévolu sur de beaux rideaux en toile et deux coussins pour habiller mon canapé trop sage.

Avoir un salon ancien avec de grandes fenêtres c’est chouette, mais l’inconvénient c’est de trouver des rideaux assez grands. Ceux vendus dans les magasins de décoration « classiques » ne sont proposées que dans des tailles standards et donc trop petites…

Sur Becquet.fr j’ai choisi deux paires de rideaux aux motifs magnifiques et made in France avec une longueur ajustable. Pas besoin d’être couturière pour leur donner un tombé impeccable. Avec les bandes thermocollantes fournies, j’ai pu simplement et en deux coups de fer à repasser les mettre à la taille parfaite. J’en suis tellement ravie que je les ai envoyé en photo à toutes mes amies fan de décos (ça leur change des photos de bébé).

Bref, ils sont originaux et ils ont une classe folle. Mon Nino n’était pas convaincu à la commande, mais il m’a déjà félicité plusieurs fois pour mon choix depuis que nous les avons installé.

J’aime aussi beaucoup les coussins que j’ai choisi sur le site. Leur imprimé art déco doré rajoute quelques touches de chic à notre nouveau canapé. Ils sont garnis, en partie, de coton. Ils sont donc lourds, moelleux et confortables. De vrais jolis coussins qui remplissent leur fonction avec brio!

J’ai gardé mes meubles en bois brut qui se marient assez bien avec tout type d’intérieur. J’ai ajouté quelques plantes vertes pour le côté vivant. J’ai agrémenté la décoration avec des petites choses trouvées ici et là et avec des objets provenant de l’ancien appartement de Nino. Le but est que ce salon gagne en chaleur au fur et à mesure.

Il manque encore quelques pièces majeures sur les murs et peut être aussi un fauteuil coloré pour faire de ce salon un endroit parfait, mais c’est notre première pièce tout à notre goût dans cette maison, et nous nous y sentons déjà tellement bien.

Merci  à Becquet, créateur en linge de maison, de m’avoir offert l’opportunité de le sublimer. Je crois que sans eux, je n’aurais jamais eu un aussi joli salon.

 

 

Quelques références:

  • appliques Leroy Merlin
  • peinture Zolpan
  • interrupteurs et prises Legrand
  • caches pots dorés Centrakor
  • tringles à rideaux Brico Leclerc
  • coussin palmier Maison du Monde
  • petite couverture polaire nuage Maison du Monde
  • horloge Action
  • sellette à roulettes Action
  • canapé Poltrone Sofa
  • Matelas de sol et mobile Verbaudet
  • Lampe et berceau vintage
  • Tour de berceau confectionné avec un tissu molletonné Mondial Tissu

L’amour de soi c’est un peu comme le bonheur. C’est devenu le Graal de ce 21ème siècle. Mais pourquoi est-ce devenu si dur de s’aimer? Comment le « self love » est devenu un life goal? A croire que si rien ne va, si la dépression nous guette, si le monde part en vrille c’est parce qu’on […]

Continue Reading

C’est un petit leitmotiv que je répète aux copines parfois désenchantées : on a le droit d’avoir plusieurs vies dans une vie! Depuis toutes petites, on nous raconte des histoires qui ne suivent qu’un seul chemin et qui n’ont qu’une seule fin. La vraie vie, elle, heureusement est pleine de rebondissements, parfois joyeux, parfois éprouvant. […]

Continue Reading

Hier je lui ai écrit « je veux que tu me fasses rire toute la vie! » et il m’a répondu « ça doit être dans mes cordes ». Aujourd’hui cela fait trois ans* qu’on s’est fait un bisous. Un bisous qui compte, avec la langue. Trois ans* qu’on « sort » vraiment ensemble. On disait comme ça au collège… Mais […]

Continue Reading

L’allaitement maternel, cet acte aussi naturel qu’extraordinaire, aussi sacré que décrié, aussi simple que compliqué, aussi facile qu’éprouvant. Tout ça parce que nous avons simplement perdu ce qui est inné, mais aussi et surtout, ce qui devrait nous être transmis. Nous l’avons perdu au fil des années, des siècles et des dictats de la société. […]

Continue Reading

Avant de me décider à remettre la machine à bébé en route, j’avais évidemment peser les « pour » et les « contre » de cette folie. La liste des « pour » était immensément plus grande que celle des « contre », mais dans cette dernière, il y avait quand même un argument de taille : j’avais peur pour mon corps. Le […]

Continue Reading

1 2 3 58