T’as déjà essayé de mettre du mascara tout en pleurant? nan? J’ai testé pour toi ce matin et ce n’est pas évident. J’ai pourtant une haute maitrise de rétention de la larme en bordure de paupière. Tu sais, j’arrive à pleurer sans pleurer. C’est vachement pratique au ciné quand tu ne veux pas passer pour la chochotte de service. C’est pratique aussi, un lundi matin sur deux, quand tu veux garder ton apparente confiance en faisant le dernier bisous de la semaine à tes morveux.

Je fais rire mes copines quand elles me disent « sois forte, ça va aller! » et que je leur réponds « oh, ça va le faire, le mode robot est activé! ». Devant chaque situation difficile que j’ai à traverser, je me mue en machine. Je parle technique, pratique, je vais droit au but, je pense à l’action et je censure toute émotion. C’est une façon comme une autre de rester maîtresse de moi-même, de pouvoir aller au bout des choses, de pouvoir terminer une journée de boulot, la tête haute, le make up et la dignité intacts… bref de faire ce qui doit être fait parce que quoi qu’il arrive, il faut avancer.

Mais l’émotion retenue, n’a pas disparue. Elle ressort tôt ou tard. Souvent dans la voiture, quand je m’octroie cinq minutes pour crier à quel point le monde est injuste, avant de pousser la porte du travail ou le portillon de la maison. Souvent le nez enfoui sous la couette, contre le torse de mon Nino, quand les coups durs sont trop durs et qu’il me dit « tu sais, tu peux pleurer », et qu’arrivent sans crier gare les grandes eaux.

La gestion des émotions est une force que je continue d’acquérir avec le temps. L’univers est joueur et farceur et ne manque jamais d’imagination quand il s’agit de me mettre à l’épreuve. Je ne suis pas un cas unique et isolé. Nous avons toutes et tous des épreuves difficiles à traverser, des larmes à contenir et à relâcher. Des moments où l’on doit accompagner notre douleur tant bien que mal en lui montrant vite le chemin de la sortie, car l’apprivoiser est aussi important que de la laisser s’enfuir aussi.

Voilà pourquoi il est indispensable de prendre du recul, de prendre la mesure de ce qu’il nous arrive quand autour de nous le monde affronte son lot de déboires. Parce que ouai, parfois, y’en a vraiment trop marre de chez trop marre, mais qu’en se laissant le temps de souffler un peu, en se laissant le loisir d’être de nouveau un petit peu heureux, on reprend la main sur notre envie de faire bien.

Le malheur tu sais, il n’est pas si facile à déloger et se communique à qui mieux mieux à l’instar d’une grippe en plein mois de janvier. Laisse le rentrer le temps d’un café, le temps de le comprendre et de l’amadouer , mais raccompagne le avant qu’il ne te grignote le coeur, avant qu’il n’aveugle ton amour et engloutisse ta bonne humeur. Ne refoule rien, accepte, tire un trait et va de l’avant, pour toi, pour lui, pour vous, pour tes enfants.

L’adage veut que la vie soit une tartine de merde dont on doit croquer un morceau tous les jours. Moi je n’ai pas envie de te dire que certains jours il y aura plus de pain, non. Les journées de merde doivent rester exceptionnelles. Bouche toi le nez, avale sans respirer et pour demain commande les meilleurs croissants du monde à ton boulanger!

#KeurSurToi

Les petits déjeuners et les gouters de mademoiselle sont assez sélectifs. Comme je n’ai pas toujours le temps d’être une mère presque parfaite, je réponds parfois aux sirènes du goûter tout prêt. Malheureusement pour moi, j’ai beau tenter de nouvelles choses (qui m’ont l’air vachement bonne à moi) cela ne sied jamais à sa majesté. […]

Continue Reading

Salut Cath! Oui je sais, je me permets des familiarités qui ne te conviendront pas mais j’ai envie de te dire que c’est toi qui a commencé. En signant ce papier comme si tu l’avais écrit, tu t’es accordé des impertinences outrageuses et outrageantes envers d’innombrables femmes. Vous êtes au nombre de 100. C’est un […]

Continue Reading

Toc toc! C’est 2018 qui t’apporte ses bonnes résolutions, ses bonheurs et et ses grandes révolutions! Les mêmes que tu t’étais promis en 2017? Non! Cette fois-ci, c’est la bonne, l’année passée était vraiment trop pourrie! Mais pourquoi le vent tournerait-il soudainement chaque 1er janvier?… pour recommencer du bon pied comme on se remet au […]

Continue Reading

T’as vu je ne t’impose plus de liste de Noël, de shopping list, de must have sac à mains et make up depuis un bail. T’as vu je suis devenue raisonnable! Pour de vrai j’ai complètement changé ma façon de consommer et de raisonner. Pour preuve, j’ai des palettes de maquillage toutes neuves non déballées […]

Continue Reading

Même dans les recoins les plus sombres de nos esprits subsiste une petite graine. Une petite graine en latence qui attend patiemment qu’un rayon de lumière la réchauffe. Alors que dans nos têtes il fait tout gris, cette petite graine captera le moindre regain d’énergie. Le découragement et la fatigue ne sont pas un terrain […]

Continue Reading

La semaine dernière, j’ai dit à Elodie: « Il me faut un nouveau blog pour une nouvelle vie ». Non, je n’ai pas trouvé mieux pour l’aborder et capter son attention. Je suis comme ça moi, une nana abordable qui brise la glace avec des jeux de mots pas très chouettes et qui affectionne les références télévisuelles […]

Continue Reading

Naître fille n’est pas une mince affaire. Qui sont ces premiers hommes à avoir condamné nos destinées? Qui sont ces dieux qui ne font rien pour les mères de l’humanité? Sommes nous juste des matrices vouées à procréer, des objets de désirs, ou encore des bonnes à tout faire au service d’un taux de testostérone […]

Continue Reading

1 2 3 56