J’ai toujours été un peu dans la lune, je ne peux pas dire le contraire, mais depuis que je suis maman et que je dois penser à mille et une choses de plus, j’en oublie les trois quart… bref les neurones perdus pendant ma grossesse ne sont jamais revenus. Oui, ça non plus on ne t’en parle pas trop (le gang des nurses veille toujours au grain) mais plus ton bidon grossi et plus ton cerveau se liquéfie…

Ouai j’ai même un Mémoniak, on est jamais assez équipé en calendriers…

Du coup ça donne lieu à des situations cocasses voir carrément chelous…
C’est comme ça que je confonds la bouteille de lait demi-écrémé avec celle de lait de croissance pour faire mon nesquick, ou que je me retrouve avec une cuillère en caoutchouc rose dans la bouche pour manger mon yaourt.

Bref ça ne serait pas une fatalité si ce n’était qu’une accumulation de mes petites hontes quotidiennes à moi… mais parfois c’est ma bébé qui paie les maladresses de sa mère. Il n’est pas rare que j’oublie sa tenue de rechange dans le sac à langer le jour où comme par hasard il y aura une cacatastrophe, que j’oublie de prendre un biberon quand on part en « grand week end », qu’on quemande une petite cuillère à la dame qui a une jolie casquette derrière son comptoir sur l’aire de repos de Trifouillis-les-oies (la malédiction des cuillères: le retour). C’est souvent que je zappe de sortir le linge de la machine à laver et que mon petit monstre doit se coltiner au choix un body qui ne tient plus que par la pression du milieu ou des chaussettes dont l’elastoc lui couvre à peine le talon…

Tout ça, ça serait moins drôle si je n’oubliais pas non plus les anniversaires de la grand mamie et de la tata ou encore mes rendez vous pour lesquels il faut se décommander sinon tu payes quand même la consult’…

Du coup je passe un peu pour l’illuminée de service, la meuf toujours pressée, qui perd ses clés au fond de son sac à main, qui a les cheveux un peu ébouriffés mais que d’un côté, qui n’a pas toujours la paire de pompes la plus coordonnée, qui n’est rien sans la fonction agenda de son smartphone et qui arrive au boulot toujours à la bourre et un peu déglinguée.

La semaine dernière c’était la crevette sur la paëlla! J’ai carrément oublié d’amener ma bébé chez la nounou: la grosse loose… Heureusement, je m’en suis apperçue avant d’arriver au taf, heureusement, j’ai une bébé starlette qui m’a fait rappeler qu’elle était derrière, coincée dans son siège, parce qu’on chantait à tue tête « zumba hé! zumba ha! » dans la maman-mobile…Heureusement j’ai une nounou qui ne m’en tient pas trop rigueur.

Si jamais tu vois mes neurones dans le coin bipe moi!