Toc toc! C’est 2018 qui t’apporte ses bonnes résolutions, ses bonheurs et et ses grandes révolutions! Les mêmes que tu t’étais promis en 2017? Non! Cette fois-ci, c’est la bonne, l’année passée était vraiment trop pourrie!

Mais pourquoi le vent tournerait-il soudainement chaque 1er janvier?… pour recommencer du bon pied comme on se remet au régime tous les lundis? A-t-on vraiment besoin d’une date franche, d’un beau 1 posé sur le premier mois de l’année, pour se sortir le majeur du séant et se remotiver?

Je vais vous raconter nos deux derniers jours de 2017. Ils étaient imparfaitement chouettes. J’ai eu à plusieurs reprises l’envie d’être triste de ne pas avoir su profiter de l’instant présent, de ne pas avoir pu danser et répandre les cotillons pour le nouvel an, et puis…

Samedi, il y a eu cette matinée pyjama, où nous avons simplement profité d’être à la maison, sans avoir à respecter les horaires, sans avoir à courir tous les trois. Il y a eu cette sortie cinéma et mamá Coco a réussi, malgré tous nos efforts, à nous sous-tirer des larmes d’émotions et des sourires béats. Et il y a aussi eu la gentille marchande de gaufre, épatée par les yeux écarquillés de gourmandise de ma belette, qui lui en a préparé une deuxième et la lui a offerte.

20171230_095806-01

Dimanche, nous avons décidé d’un commun accord de mettre de la couleur à notre soirée. Nous ne serions que trois, mais foi de nous, ça serait la fiesta! J’avais préparé ma liste de courses pour confectionner quesadillas et empañadas maison… il faudrait y aller et ne pas tarder, au risque de manger des coquillettes au réveillon. Mais dehors il faisait beau. Deux semaines que nous n’avions pas vu un si joli soleil… mais toujours un vent à décorner les couillons. Avait-on vraiment le temps de prendre le temps? C’est sur le chemin que nous y réfléchirions: elle sur sa trottinette et nous en portant son cerf-volant! On court, on rit, c’est le plus chouette moment de nos vies! Parce que c’est maintenant! C’est ici!

Et vous savez quoi? Nous avons eu le temps d’aller au supermarché, de diviser la liste de course en trois et de remercier la caissière d’avoir sauvé notre soirée. On aurait du être plus organisés, mais ça, on ne sait pas le faire. Alors, nous n’avions ni la décoration, ni les tenues adéquates mais le goût du Mexique et sa musique étaient là.

Nous avons effectué le passage à la nouvelle année comme ça. Sans conditions, sans pression, sans fichues résolutions. Nous nous sommes juste racontés nos souhaits. Ma belette rêve de voyages et de parcs d’attraction, Nino et moi rêvons d’une jolie maison.

En 2018 il n’y aura pas de nouveaux défis mais les défis que nous allons continuer à relever. Celui d’être heureux, celui de nous accomplir à l’école, au travail, entre amis et en famille, et celui de nous enrichir chaque jour de nos expériences et de notre amour. Regarder toujours plus haut, toujours plus loin, en vivant pleinement chaque petit moment de bonheur comme s’il n’y avait pas de demain.

20171231_145901-02

Excellente première soirée de l’année les copains ♥

 

Signature