Oui, j’ai cédé aux sirènes du make up pas cher et venu d’Angleterre. J’ai voulu me la péter grave, genre j’suis trop in, moi j’achète mon maquillage à l’étranger… sauf que j’aurai mieux fait de claquer mes thunes chez Yves Rocher (private joke de beauty addicts).

Sleek si tu ne connais pas, c’est une marque anglaise qui s’est faite connaitre pour ses palettes de fard à paupières, jolies, pigmentées et affordable ( —> Google translate pour ceux qui n’ont pas fait English LV1 ou pour les deux du fond à côté du radiateur).

Bref, dans une crise de manque pigmentaire, alors que mon compte en banque était déjà orange moyen foncé, je me suis ruée sur le site de Sleek. Et hop, la palette I-divine I-Candy colorée, fun et bigarrée dans mon panier (c’était encore l’été, et j’étais plus dans le trip « carnaval de Rio » que « feuilles d’automne » tu vois). Pour rentabiliser les frais de port (ça c’est un gros mensonge parce que les frais de port sont très affordable aussi), j’ai complété ma commande avec un Brow Kit, un eye-liner gel Inkpot et un lip stain (parce que dire « encre à lèvres » c’est so 2012) Matte Me en « brink pink » pour faire ma Nicki Minaj (sans le gros cul cela va sans dire).

Les Tops

La palette, elle est trop chouette et elle tient ses promesses. Tu trouveras des trilliards d’avis positifs sur les I-divine sur le net. Si tu veux investir dans du fard à paupières, tu peux y aller les yeux fermés (oh oh oh). Leur rapport qualité/prix est imbattable, leur seul défaut c’est que les fards sont un peu poudreux mais on ne peut pas avoir le beurre, la baguette et la boulangère (oui ben t’en connais des crémières toi?)

Le Brow Kit fait son taf, j’en suis très satisfaite, je n’étais pas encore équipée pour le domptage de sourcils et j’avoue que c’est très facile d’utilisation. Ça donne tout de suite un petit côté sophistiqué au regard, pour le prix, ça ne vaut pas le coup de s’en priver.

Les flops


Parlons maintenant des choses qui fâchent. Parce que le maquillage est une passion qui coûte des ronds, on a envie que les marques nous vendent des produits un peu plus aboutis. Un produit moins cher n’est pas forcément un produit médiocre et j’aurai beaucoup de contrexemple à te donner mais là, Mister Sleek a un peu déconné.

Prenons un classique: l’eye-liner gel. Moi je suis fidèle au liquide car il sait se faire fin et précis, mais pour un trait  bien épais et bien rock, rien ne vaut le gel qui tient beaucoup mieux les 10000 battements de cils à la journée… mais tout ça c’est sans compter sur la qualité médiocre de l’Ink Pot. Même avec mon pinceau biseauté chouchou Ecotools, je n’arrive à rien avec ce p’tit con. Ça ne glisse pas sur la paupière, ça fait du pâté bien crado, rien de tel pour m’agacer de bon matin. Et tout ceux qui me connaissent le savent, je ne suis PAS du matin!

Mais ma plus grande déception revient au Matte Me. Je l’attendais avec impatience, ce lip stain. Aussitôt reçu, aussitôt essayé et aussitôt désappointée. Malgré sa couleur trop canon, hypra fluo, girly à souhait et inimitable, il a fallu se rendre à l’évidence, Désiré allait très vite être recalé. Il n’a que sa couleur pour lui. Après la pose il sèche très vite sur les lèvres comme une fine couche de plâtre (miam). Au début on se fait une raison sur l’inconfort mais on n’arrive pas à l’oublier. Ensuite au fil des minutes heures, il commence à se faire la malle à l’intérieur des lèvres, il craque, ça devient désagréable et limite moche… vite, vite, un miroir! Et accroche toi Ginette pour le retirer. J’essaie de trouver mille astuces pour garder les lèvres hydratées, tout en le faisant tenir parce que je n’arrive pas à faire le deuil de sa couleur… en vain. Lui et moi c’est fini.

Voilà donc mon avis mitigé et argumenté sur Sleek, une marque à petit prix mais à petite confiance aussi.