Humeur

Fichtre! [version policée de « mais putain c’est quoi ce bordel?!!! »] Comme chaque matin, je me lève et je vois mon reflet dans la porte miroir de mon armoire. Ma silhouette change si vite que je n’ai pas le temps d’y habituer mes yeux et ma tête. Pourtant il n’y a aucun doute, j’abrite un petit être.

Nous ne l’espérions pas si vite, et puis nous avons connus quelques frayeurs, qui n’ont certainement pas entaché notre bonheur d’avoir créé la vie, mais quelques peu contenu nos effusions. Il commence ces jours-ci, le sixième mois de cette nouvelle grande folie!

Il va falloir ajouter à notre couple le titre honorifique de parents. Il va nous falloir devenir papa et redevenir maman. Il va nous falloir créer les liens d’une fratrie. Il nous faut profiter de ces quelques mois de calme qu’il nous reste pour accumuler la patience, le sommeil et le matériel qui assureront la survie de notre happy family.

Cette deuxième grossesse je la vis tellement différemment. Bien sûr j’ai les mêmes craintes et les mêmes angoisses qu’il y a sept ans mais je ne suis pas dans la course à la grossesse parfaite. Je crois que je pourrais être la parfaite ambassadrice d’un nouveau mouvement slow. Queen of the slow grossesse!

J’esquive les questions que je n’ai même pas encore eu le temps de me poser. Fille ou garçon? Nous verrons. Puériculture? Je ferai le tri de ce qu’il me reste, un jour peut-être. Nounou, crèche? Nous allons en parler merci de ne pas vous en inquiéter. Comment a réagi la grande sœur? A sa façon, comme une grande fille fantaisiste et réfléchie de presque 7 ans. Toutes ces petites choses qui n’appartiennent qu’à nous, nous les gardons pour l’instant entre les murs de notre casa, encore encombrée de cartons.

Oui, je me suis dit que pour illustrer ma grossesse, une photo de dos, ça serait pas mal! (oh punaise! J’ai grave pris des cuisses!)

 

Une amie m’a dit il y a quelques jours: « Je t’admire! Le déménagement, les révisions, les exams je te vois encore me dire *chaque chose en son temps*, moi je n’ai pas cette force là! » Ce qu’il faut surtout voir, c’est qu’à ce moment précis, je n’avais pas la force de m’investir pour ce bébé comme je l’aurais voulu, car les points de suspensions quand à notre avenir de parents sont restés longtemps suspendus. Ce qu’il faut comprendre c’est que j’ai complètement déléguer à Nino la logistique du déménagement . Sachant que cet évènement serait particulièrement pénible et stressant (pour moi qui aime tant la propreté, plus que le rangement), je l’ai rangé dans un coin de ma tête jusqu’au dernier moment. Ce qu’il faut savoir c’est que le mémoire que j’ai du rédigé m’a tellement passionné que je m’y suis complètement plongée. Ce qu’il faut entendre c’est qu’il y a un temps pour tout, et que j’ai préféré me laisser envahir par ma soif de connaissances que par le stress de l’attente.

Et aujourd’hui nous y voilà, et je suis très fière d’être cette future maman diplômée et bien installée. J’ai obtenu ce diplôme en Psychologie Positive tant convoité avec mention, nous nous sommes trouvés une belle grande maison, nous avons encaissé les petites épreuves de la vie les yeux dans les yeux, nous avons cette audace de s’aimer plus fort chaque jour et d’être heureux. Toutes ces petites et grandes victoires nous les savourons, dans l’intimité de notre nouvelle famille, à notre façon.

Mais comme le bonheur est contagieux, il devient urgent de partager ma joie et de vivre ces quatre mois d’impatience, de doutes, de jambes lourdes, d’aller et retours aux toilettes et d’insomnies avec toi! Bientôt un nouveau venu viendra rejoindre la team zinzin de la casa! Mes mots sont un peu rouillés (force est de constater que le langage universitaire m’a quelque peu contaminé), mais j’ai confiance, la gouaille reviendra, et foi de moi, plus de langue de bois!

Salut Cath! Oui je sais, je me permets des familiarités qui ne te conviendront pas mais j’ai envie de te dire que c’est toi qui a commencé. En signant ce papier comme si tu l’avais écrit, tu t’es accordé des impertinences outrageuses et outrageantes envers d’innombrables femmes. Vous êtes au nombre de 100. C’est un […]

Continue Reading

Toc toc! C’est 2018 qui t’apporte ses bonnes résolutions, ses bonheurs et et ses grandes révolutions! Les mêmes que tu t’étais promis en 2017? Non! Cette fois-ci, c’est la bonne, l’année passée était vraiment trop pourrie! Mais pourquoi le vent tournerait-il soudainement chaque 1er janvier?… pour recommencer du bon pied comme on se remet au […]

Continue Reading

T’as vu je ne t’impose plus de liste de Noël, de shopping list, de must have sac à mains et make up depuis un bail. T’as vu je suis devenue raisonnable! Pour de vrai j’ai complètement changé ma façon de consommer et de raisonner. Pour preuve, j’ai des palettes de maquillage toutes neuves non déballées […]

Continue Reading

Même dans les recoins les plus sombres de nos esprits subsiste une petite graine. Une petite graine en latence qui attend patiemment qu’un rayon de lumière la réchauffe. Alors que dans nos têtes il fait tout gris, cette petite graine captera le moindre regain d’énergie. Le découragement et la fatigue ne sont pas un terrain […]

Continue Reading

La semaine dernière, j’ai dit à Elodie: « Il me faut un nouveau blog pour une nouvelle vie ». Non, je n’ai pas trouvé mieux pour l’aborder et capter son attention. Je suis comme ça moi, une nana abordable qui brise la glace avec des jeux de mots pas très chouettes et qui affectionne les références télévisuelles […]

Continue Reading

1 2