L’été au bureau c’est un moment un peu bizarre, un peu hors du temps.
Juillettistes et aoutiens, chacun leur tour se retrouvent enfermés quelques semaines pendant que l’autre moitié des effectifs se fait dorer la pilule, doigts de pieds en éventail, chapeau de paille sur la tête et cocktail de fruits à la main (je crois que j’idéalise un peu trop les vacances de mes collègues).
L’activité est en berne et on regarde briller le soleil par la fenêtre tout en pensant à nos enfants qui sont chez la nounou, au centre ou chez leurs grands parents. On aimerai tellement être avec eux à cet instant… Si en plus, comme moi, tu as la chance de profiter d’un bureau non climatisé, tu passeras des moments épiques, coincée entre la fontaine à eau et le ventilo pour ne pas décéder de chaud.
La période estivale c’est le temps où on ose venir en petite robe et en tongs, où on
met de jolis couleurs sur le bout de ses didis. Même enfermés il faut
savoir apprécier le moment sinon c’est déprime assurée! Avec les
collègues c’est souvent l’occasion d’improviser des petits restos en
terrasse ou de chouettes barbecue entre gens de bonne compagnie: une salade de
riz, des brochettes, un clafoutis et c’est parti! On tente de faire
perdurer la bonne ambiance pour patienter dans les meilleurs conditions
jusqu’à la quille.
L’été c’est aussi le moment où on passe un peu de temps à ranger et à réaménager son petit espace de travail, histoire de briser la routine, de se faire un nouveau joli coin rien qu’à soi. On y passe quand même une bonne partie de notre vie… #Bullshit On fait un peu de tri, on prépare son départ en vacances (qu’il est long à se pointer celui là) ou même la rentrée (qu’on n’est pas vraiment pressé de voir arriver). Mais qu’est-ce qu’on fout là?!!
Des fois je rêve d’un job plus palpitant, du truc qui me ferait un peu voyager all over the world ou au moins all over la France. Je me vois déjà courant les gares avec une jolie robe de business woman et un attaché case de compet’ (mais avec des strass hein l’attaché case). Je me vois avoir des rendez vous et des réunions avec des associés sympas, branchés et dynamiques dans des bureaux bien agencés. Je me vois faire des trucs importants et gratifiants pour ma petite personne. Je me vois quitter ma vie de fonctionnaire pour jongler entre télé-travail et voyage d’affaire. Je me vois dans les pompes de Carrie Bradshaw sans ses déboires amoureux.
Un jour je ferai quelque chose de toute cette ambition qui sommeille en moi. Plusieurs fois j’ai voulu sauter le pas mais la raison m’a ramené là… dans mon petit bureau où les jours se suivent et se ressemblent, où mon esprit s’ankylose petit à petit.
Allez, avec un peu de chance, cette année, avec le chef de service on va se croiser. Je vais rester en poste pendant qu’il sera en congé. Ça ne changera pas grand chose mais comme une môme j’apprécierai ce petit vent de liberté. Le boulot sera fait et je serai sage c’est promis. Je mettrai peut être un peu de musique et parfois je mettrai peut être mes pieds sur le bureau, j’essaierai de ne pas m’assoupir en écoutant le doux ronronnement du ventilo.