Chouquette est une grande amatrice de livres… elle a « ceux qui ne craignent rien » (comprendre les livres cartonnés, plus ou moins à l’épreuve des piétinements, des chutes et de leur utilisation intempestive par une petite tornade) à portée de main et les plus fragiles (ceux avec des couvertures toutes fines, des pages non plastifiées et qui se froissent facilement) sont dans la bibliothèque, histoire de leur offrir une espérance de vie plus longue.

A n’importe quel moment de la journée, elle peut en prendre un, venir nous trouver et c’est parti pour une petite séance de « ssékoissa? ». En ce moment, le soir, quand arrive l’heure de choisir un livre, le coeur de ma Chouquette balance entre ces deux là:

  • Les animaux et leurs petits (Deux Coq d’Or par Sophie de Mullenheim et Mélisande Luthringer)

Celui là, c’est le Père Nono qui lui a apporté, et depuis, entre elle et lui, c’est une grande histoire de love. Et c’est vrai que ce livre il a tout pour plaire. Côté technique, il a un grand format, des pages cartonnées, faciles à tourner, une couverture bien épaisse et solide. Côté plaisir, il a des illustrations trop choupies et vraiment ressemblantes, et à chaque page des matières à toucher ou des sons à actionner. Avec ce livre, Chouquette a eu plaisir à imiter de nouveaux sons et à apprendre de nouveaux noms d’animaux. Ce qui est chouette c’est qu’à chaque lecture, on découvre des petits détails qu’on n’avait pas vu avant. La casa Epicétout te le recommande chaudement, il fera le bonheur de tes pious-pious.

  • Les mini imagiers magnet « Les fruits » (Larousse des petits, illustré par Marion Billet)

Celui-ci, j’ai un peu craqué dessus à ma dernière sortie shopping (mais au rayon culture ça compte pour du beurre). Il existe aussi en version « Les animaux de la ferme » et « Les bébés animaux ». Comme en matière de bêbêtes en tout genre on étaient déjà assez fournis, j’ai pris « Les fruits ».  Et je me suis dit que c’était cool cette histoire de magnets pour l’intéresser aux pommes, aux poires et aux scoubidous bidous ahhh!. C’est vrai, à la lecture d’un imagier sur les animaux, tu peux t’amuser à les imiter et ça devient un jeu rigolo… mais t’as déjà tenter l’imitation du cri de la banane toi? Alors le côté ludique des magnets, la correspondance des formes et des couleurs, j’ai trouvé ça plutôt sympa pour rendre les fruits un peu plus funs. Et ça marche! Elle adore jouer avec, elle fait semblant de les compter « do, sin, sé », elle fait semblant de les manger « hum manane ». Bref elle s’éclate et ne se lasse pas de nous demander et redemander si le magnet représentant une noix, ne serait pas du « locolat » par hasard? (obnubilé ma fille? non!). Sinon le format du livre est plutôt simple, efficace et il est faiblement aimanté, du coup c’est facilement manipulable pour des petites mains.

Voilà c’était les conseils littéraires de Chouquette! Je ne manquerai pas de vous les faire partager dès qu’il y aura de la nouveauté.

« Ovoir! Anemain! »