Pour son premier Noël, ma Chouquette a eu droit au traditionnel et non moins ridicule pyjama rouge et blanc. C’est kitchissime on est d’accord, mais tellement cutissime (si!)

D’ailleurs elle en avait même deux, et heureusement, parce qu’à ses 6 mois, nous avions déjà une carte d’abonnement pour le kiné et une jolie collec’ de bouteilles d’antibiotiques, pour cause de bronchiolites à répétition. Et un bébé sous antibiotique, c’est changement de fringue automatique (je ne vais pas te faire de dessin).

Oui je l’ai faite la photo kawaï/nounouille de son premier noël #Jassume

Alors elle était trop choupi en mini-mère Noël, ma Chouquette, mais il faut bien avouer que ça nous faisait plus plaisir à nous, qu’à elle. Le 25 décembre elle tenait encore à peine assise, nous l’aidions à se maintenir pour qu’elle puisse arracher le papier cadeaux de ses nombreux paquets avec frénésie. Ah ça! faire des petits bouts et déchirer le papier avec force, rigolade et bruit ça aura été l’activité la plus chouette de ce Noël, le premier que nous passions en sa compagnie.

Au second, c’est vrai que c’était un peu plus fun… elle avait bien saisi le concept des cadeaux, elle savait que toutes ces jolies boites étaient pour elle et elle répétait inlassablement « cé à moi » « cé à moi ». Elle avait une jolie jupe pailletée, elle marchait depuis quelques semaines, ce n’était déjà plus un petit bébé. Oui mais Noël c’était encore un peu compliqué à comprendre pour elle, elle avait bien capté que le Père Noël était un vieux barbu qui kiffait les onomatopées. Elle ne se lassait pas de nous sortir des « oh oh oh » à chaque barbe blanche et costume rouge croisé. Et même si le sapin illuminé déclenchait des « whaouuu ssébossa! » d’admiration, ça n’allait pas plus loin pour notre petit brin de fille.

Cette année, c’est totalement différent. Noël on en a parlé très tôt, dès que les catalogues sont arrivés dans notre boite aux lettres, à vrai dire. On a expliqué: le traineau, les cadeaux, les chaussons au pied du sapin, le Père Noël, les rennes, le repas de famille, les décorations… On a lu de jolis contes, on a collé des gommettes, on a ressorti le cd de Tino Rossi (et ouai!)… On ne fait pas les choses à moitié pour réveiller l’esprit de Noël à la casa. Et la Chouquette elle adhère à 100%

Quel bonheur de la voir éplucher la pile énooooorme de prospectus, de découper pour elle les pages de papier glacé, de la voir coller consciencieusement toutes les images des jouets tant désirés sur une lettre improvisée remplie de gribouillis de couleurs. Quel plaisir de la voir demander tous les jours sa nouvelle surprise, de compter ensemble les jours qui nous séparent de Noël et d’ouvrir un nouveau petit paquet. Elle a très bien compris que le calendrier de l’avent (DIY de moi même) et que les décorations servaient à « attendre le Pèrnowel maman ». C’est si bon de partager tout ça avec elle, de retrouver cet engouement, que nous avions nous même enfants, à travers ses petits yeux ronds.

Quelle joie de la voir s’appliquer à mettre une énième décoration sur la même branche du sapin en se retournant pour nous demandant si c’est « trop beau » ou si c’est « pas magnifique maman » (Bon euh, on lui apprendra la modestie un autre jour hein)

Mon ex mini-mère noël qui se prend maintenant pour une mini princesse en chaussettes

Et si vous lui demandez, si le Père Noël va passer et si elle a été bien sage cette année, elle vous répondra immanquablement: « Ouai! Bien sûr! »