Tu vois y’a des étapes incontournables dans la vie d’un bébé. Une fois qu’il est là et qu’il a traversé la première et la plus périlleuse étape de sa vie (et de la tienne aussi en passant) il se croit pénard… mais NAN! parce qu’autour y’a plein de monde qui le regarde, qui scrute ses moindres faits et geste : nous les parents, et puis la famille, et puis les amis, et puis… plein de gens en fait.

Ce tout p’tit être il a déjà grave la pression. Pour impressionner son monde, sortir un peu du lot ou juste pour se fondre dans la masse il va falloir qu’il se dépêche… et oui il va falloir se magner de grandir, de faire « areuh », de jouer, de prendre son bib tout seul, de s’assoir, de dire « maman » et de marcher! Oui c’est comme ça, y’a pas le choix, c’est dans le kit du parfait bébé, faut qu’il se débrouille pour tout faire et plus vite que ça s’il vous plait!

Je t’en ai déjà parler des progrès de ma Chouquette, ceux qui me foutent un peu les boules parce que je la vois grandir à la vitesse de l’éclair, ceux là même qui me rendent super fière. Et ben, pour l’acquisition de la marche ça a été un peu différent…

Une fois son premier anniversaire passé, tous les gens bien attentionnés qui voudront prendre des nouvelles de ton minitoi te poseront inlassablement cette même question: « Et alors, il marche? »… Et ouai, là tu la sens la pression. La marche c’est un peu ZE étape! celle où on va commencer, quand même un peu, à poser un jugement sur ton bébé. C’est pas méchant, c’est pas voulu mais c’est dans la nature humaine… qui n’a pas déjà participé à une conversation où tout le monde comparait l’âge auquel il a fait ses premiers pas?

Du coup à chaque nouvelle question, tu trouves le temps un peu plus long, tu regardes ton piou-piou faire du quatre pattes, se mettre debout et se tenir aux meubles… tu commences à l’encourager à venir vers toi, à se lâcher. Moi aussi j’avais envie d’être fière, très vite…de pouvoir dire à tout le monde ça y est! c’est la meilleure, elle marche! Mais toute cette fierté, j’ai essayé de la mettre un peu entre parenthèses, je ne voulais pas la brusquer, je voulais la laisser aller à son rythme, je voulais qu’elle prenne le temps de murir cette idée et de se lancer. J’aimais l’idée qu’elle s’en sentent capable, qu’elle ai envie de le faire pour elle.

Alors voilà à 15 mois ma Chouquette a fait ses deux premiers pas et à 15 mois et une semaine elle nous en a fait une ribambelle. J’ai bien vu qu’elle s’y essayait depuis quelques temps et je voyais que la trouille la faisait revenir très vite sur les genoux. Du coup à chaque petit pas je l’applaudissais, je l’encourageais et d’elle même elle a fini par s’applaudir avec de grands « bavoooo! ».  C’est pas une marcheuse de compet’, elle est pas prête de partir en rando ou de nous courir un 100 mètres haie mais elle se défend et on essaie juste de lui donner un peu plus confiance en elle pour qu’elle continue sur sa lancée.

Je serai naze de te dire que je n’ai pas été fière le jour où elle s’est lachée pour venir tour à tour dans nos bras (tu peux vérifier je l’ai hurlé partout sur cui-cui, fesse de bouc et tout le toutim). Tout le monde devait le savoir… Chassez le naturel, il revient au galop…qu’ils disent.

Bref voilà elle est dans le moule ma Chouquette, c’est une petite fille en bonne santé avec toutes les options. Mais si elle avait été différente? Si elle avait fait partie de ces enfants pas ordinaires? Marcher sur ses deux jambes est-ce que c’est à ce moment là qu’on reconnait les siens? qu’on fait partie de la bande? Non je ne crois vraiment pas. Les grandes étapes d’un enfant extraordinaire seront surement différentes et la fierté de leurs parents surement aussi grande. Tout ce qui compte se sont bien les efforts de nos bouts de chou… Ils grandissent à leur rythme sous les encouragements et le regard bien veillant de papa et maman.

P.S. En parlant d’encouragements, j’encourage fortement mon deuxième grand enfant alias l’Homme a passé l’aspi dans la salle de bain suite au tragique décès de ma pierre d’alun qu’il a littéralement explosé au sol (et pas dans 15 jours si possible). Je suis sûre que tu peux y arriver, fais toi confiance…