Non, je ne vous mentirai pas, elle me parle souvent comme ça. Parce que c’est une petite fille pleine de vie, avec un caractère bien trempé, qu’elle sait ce qu’elle veut et surtout ce qu’elle ne veut pas, oui elle me parle souvent comme ça.
Qu’on s’entende bien: elle n’a que deux ans et demi et une sacrée répartie, pour elle l’insolence n’existe pas. Pour elle, l’important c’est de s’exprimer et moi je l’y ai toujours encouragé. Alors oui, les jours de « non » elle me parle souvent comme ça.
Pour moi ce n’est pas un manque de respect, elle ne dit pas de gros mots (bien qu’elle en ai déjà appris quelques uns, il y a longtemps, et qu’elle ne dit plus maintenant), elle ne dit pas de méchancetés, elle exprime son mécontentement, son sentiment d’injustice et sa frustration et je la laisse faire parce que je veux qu’elle sache que je l’écoute. Des « mamans t’es pas belle », « t’es pas gentille », « t’es pas contente »… j’en essuie. Ce sont ses mots, ses mots d’enfant, sa façon de dire ce qu’elle ressent donc oui elle me parle souvent comme ça.
Elle n’a pas sa langue dans sa poche, que ça soit devant un large public, en petit comité, à la maison ou au supermarché, la timidité elle ne connait pas, la discrétion elle ne sait pas encore, la bienséance elle apprendra, mais à 31 mois, oui elle me parle souvent comme ça.
Ça surprend souvent, ça étonne toujours. Je préfère qu’elle dise. Moi aussi je lui dit quand ça ne me plait pas. Je ne la laisse pas prendre le dessus sur nous, je ne lui cède pas tout, je la reprend toujours, je lui apprend la politesse, je ne suis pas permissive mais je ne suis pas  là pour la censurer, alors oui elle me parle souvent comme ça.
Non ça ne me fait pas toujours plaisir quand elle se rebelle mais je l’accepte. Je n’aime pas me répéter, je n’aime pas courir dans la galerie marchande les bras chargés, je n’aime pas particulièrement passer pour une maman dépassée mais je l’accepte. Je ronchonne parce que ça ne se passe jamais comme je voudrais que ça se passe. Parfois elle crie, parfois je fais les gros yeux, parfois on rentre à la maison les mains vides, souvent les gens nous regardent et je n’ai plus aucun problème avec ça. 
Ma fille chausse du 24, elle est loquace, elle a l’esprit plutôt vif, elle ne se laisse pas faire. Elle n’est pas cet enfant qui reste sagement dans sa poussette, je ne serai jamais comme cette maman au teint frais et au brushing impeccable. Les enfants ne se ressemblent pas, les parents non plus. Elle grandit à sa façon, je l’accompagne à la mienne. Je respecte ce qu’elle a à dire et elle apprendra à respecter ce qu’on lui dit. Oui elle me parle souvent comme ça, et non, je vous remercie (car je suis polie), mais même si ça ne vous dérange pas, que vous n’êtes pas foncièrement pour, ni foncièrement contre, que vous avez eu trois enfants et que parfois vous n’avez pas trouvé d’autre solution,  non vraiment,  ni aujourd’hui, ni un autre jour,  je ne lui mettrai de fessée pour ça.