Ça y est, nous y sommes… face à notre échec. Il faut se rendre à l’évidence, nous avons du louper quelque chose. C’est officiel, nous faisons partie intégrante des parents indignes.

A 21 mois, Chouquette a sorti son premier gros mot… un vrai, un moche, un qui n’a rien à faire dans la bouche d’une petite fille avec un air si choupi. La prononciation n’était pas exacte (Chouquette n’articule pas les « r »), pourtant l’intonation était parfaite et le mot a été utilisé de façon adéquate. Oui elle le dit et elle s’en sert à bon escient … et c’est peut être ça le pire.

Ses colères ne sont donc plus seulement sportives et bruyantes mais aussi vulgaires.

Son premier gros mot donc, c’est celui à 5 lettres, le mot de cambronne comme on l’appelle, celui qui sort facilement, trop facilement d’ailleurs, quand quelque chose nous échappe, quand la frusration est là, soudaine et trop forte pour rester à l’intérieur.

Une demi-fraction de seconde et il a franchi nos lèvres, surement plus d’une fois. Impossible de le retenir, même pas le temps de regretter qu’il avait déjà atteint ses petites oreilles toutes mignonnes. Surtout ce matin là, ce matin où elle nous avait levé aux aurores, qu’une cuillère m’avait déjà échappé des mains et qu’il a fallu que ce fucking biberon se renverse dans le micro-onde. Et moi je ne suis pas du matin… (non, vraiment pas du matin) Il est sorti, très haut, très clair, très fort. Elle l’a entendu et l’a répété une fois et puis plus rien.

Elle a l’air presque choupi comme ça, hein?

Jusqu’à ce week-end où la frustration de ne pas pouvoir avoir de deuxième chocolat était trop grande pour elle: « Allez, euh, mèdeu, mèdeu! ». Le mal était fait et il se répètera quelques heures plus tard, quand on lui interdira d’approcher de trop près le barbecue, le lendemain aussi, quand elle renversera un peu d’eau sur son dessin…

J’assume et j’ai décidé de prévenir la nounou dès hier matin de son enrichissement lexical. Et j’ai bien fait, parce que là aussi elle l’a dit ===> #FacePalm. Et hier soir du fond de sont lit, de là où elle a bien du mal à s’endormir depuis quelques semaines maintenant, on l’entend répéter ce vilain mot, le nouveau mot du moment, le favori, le nouveau chouchou… On a un peu grave les boules les glandes, les crottes de nez qui pendent. Non, en fait, on est submergé par la honte.

Pour l’instant on fait la sourde oreille ou au pire on fait ceux qui ne comprennent pas. Mais on n’arnaque pas une Chouquette de 21 mois comme ça…

Et merde!