Mercredi, alors que j’étais en plein ménage, ma Chouquette jouait tranquillement…. Euh, non, reprenons… Mercredi, alors que j’étais en train de biatcher tranquillou sur facebook, ma monstresse s’appliquait à mettre en oeuvre son énième bêtise de la journée.

Tout a commencé là…

…ça s’est poursuivi sur un carreau de carrelage…

…puis deux…

…puis trois…

…ça a continué sur le meuble du salon…

…et ça s’est arrêté là!

Le bruit du crayon de cire, sur la peinture à relief du mur, m’a fait sursauter et pousser un petit hurlement primaire qui a stoppé net ma Chouquette dans son élan artistique.

S’en est suivi une explication, yeux dans les yeux, à base de « on a le droit de dessiner sur des feuilles mais pas sur les murs bazar de bazar de bordel de merde« , une confiscation immédiate de l’objet du crime et une petite punition…sa première.

Elle a du passer 1 minute 30 au coin, mais elle a eu l’air d’avoir compris que maman n’était d’humeur à danser la capucine.

Bref c’était sa première grosse bêtise, j’ai essayé de ne pas trop crier, d’être ferme et de faire passer le message. Seul l’avenir nous dira si cette passion pour le gribouillage feng shui n’était qu’une passade.

Moi je retiens de cette expérience que je ne suis pas prête d’accueillir des feutres indélébiles (ou non d’ailleurs) dans ma maisonnée et que je ne peux définitivement plus lui tourner le dos plus de trois minutes d’affilées.

Astuce bonux:

  • pour retirer le crayon de cire sur les surfaces lisses: se munir d’un chiffon microfibre sec et nettoyer, balayer, astiquer, kaz la toujou penpan.
  • pour retirer le crayon de cire sur une surface rugueuse: se munir d’une gomme et d’huile de coude (mais il peut rester des traces surtout si le fameux crayon était noir… mais POURQUOI elle n’avait pas pris le jaune? pourquoi?)