Aujourd’hui je suis un peu colère, aujourd’hui j’ai envie de pousser une p’tite gueulante… Oui parce que je suis une gentille fille, bien sous tout rapport touçatouça (mouahahaha), j’aime beaucoup parler chiffons mais PAS QUE!

Je suis une maman qui a accouché par césarienne. Oui j’ai accouché quand même! Même s’il a fallu un bistouri, un gynéco, un bloc opératoire et toute une armada de blouses blanches, ma fille est sortie de mon ventre, j’ai donc accouché: CQFD!

Malgré cet état de fait, des gens bien attentionnés ne se lassent pas de remettre tout ça en cause, genre tu t’es pas fait explosé la founette donc t’es pas une vraie maman… mais WTF? c’est quoi ce délire crotte! (t’as vu comme je suis trop vulgaire). Bon moi la césa je l’ai très bien vécu, j’ai très bien fait ce deuil de l’accouchement par voie basse sur lequel on fantasme une bonne partie de sa vie de nullipare et dont on nous rabâche les oreilles pendant toute notre grossesse. Bien sûr, j’ai été déçue quand on m’a annoncé qu’il fallait descendre au bloc, mais je douillais tellement ma race, qu’à ce moment là je me serai ouvert le bide toute seule. Tu auras donc deviné que j’ai eu droit à la césa en urgence. You-pi!

Mais césa en urgence ou programmé, le débat n’est pas là… moi j’ai envie de parler de la préparation à cette naissance « assistée » qui est, il faut l’avouer, super limite. J’ai suivi une prépa à la naissance dans la clinique où j’allais accoucher, les sage femmes nous ont parlé de la possibilité de la césa mais sont restées assez vagues sur le sujet car ce n’est pas la « norme ». Alors soit, je veux bien qu’on ne s’étendent pas autant sur le sujet que sur la voie basse car heureusement les césas concernent une minorité des accouchements mais bon il serait bon de s’y attrader un peu plus, histoire de savoir à quoi s’attendre, au cas où. Et là je dis  « merci les coupines qui sont passées par là et qui m’ont un peu plus renseigné sur la question ».

Du coup tu te demandes pourquoi je m’excite toute seule, là , maintenant… C’est parce que j’ai eu une discussion avec une super pote à moi, équipée d’un gros bidon prêt à exploser, qui m’a appris qu’elle allait avoir une césarienne programmée pour la naissance de son deuxième baby. Bon elle est obligée d’en passer par là pour des raisons plus que justifiée mais elle a commencé à me poser des tas de questions (plus glamour les unes que les autres je te rassure…) Donc je lui réponds, en lui précisant bien que tout ce que je lui dis est basé sur mon expérience et que je ne détiens pas la vérité. Dans un éclair de génie, je lui sors: « Mais demande à la sage femme qui fera ta prépa à la naissance elle saura mieux te dire que moi! » « Ah ouai mais non… comme j’ai une césa, le Doc il a dit que j’en avais pas besoin… »
… Stupeur…yeux grands ouverts et bouche bée… O_O
Arrrrggggghhhh! Keuwaaa? là je suis carrément sortie de mes gonds! C’est quoi ce binz?!!!

Ça s’appelle comment déjà? ah oui! Pré-pa-ra-tion à la nai-ssance! et pas préparation à l’expulsion! Non mais oh! Il déconne pas un peu le doc surdiplômé overbooké là?!!!

La prépa à la naissance c’est se préparer à l’avant, à la naissance en tant que telle et à l’après…bon, accessoirement c’est fait pour informé les mamans quoi! Tu te doutes bien que je lui ai fortement conseillé de prendre contact avec une sage femme, puisqu’elle y a droit et que surtout elle en a besoin! Ça aura beau être son deuxième bébé, cet accouchement sera totalement différent du premier et il faut qu’elle soit préparée à ça, histoire de bien le vivre, de ne pas avoir de mauvaises surprises et qu’elle soit carrément plus zen pour finir sa grossesse dans les meilleures conditions.

Bref… ces différences de traitement m’exaspèrent au plus haut point, surtout venant du corps médical. Je sais qu’il y a le trou de la sécu touçatouça MAIS la césa n’est pas un accouchement au rabais et les futures accouchées ne doivent pas souffrir de ce manque de moyens et de considération!

J’ai accouché par césa, la douleur, les suites de couches, tout ça j’ai connu quand même, au même titre que toutes les mamans et de ce jour inoubliable j’en garde une trace indélébile, à même la peau sous l’élastique de mon slip! et toc! La césa c’est mon Vietnam à moi!

Excuse moi pour ce billet plein de majuscules, de points d’exclamations et hyper décousu, en te remerquiant! 😉