Et ouai si petit et déjà des crises. Ma bébé a donc 8 mois, elle est
super choupi. Mais ces derniers jours nous avons noté un petit
changement dans son comportement. Madame ne veut QUE les bras de maman
et fatalement papa est super frustré. Elle qui n’avait d’yeux que pour
lui quand il rentrait le soir, qui souriait à chaque fois qu’il
apparaissait dans son champ de vision et qui riait aux éclats à chacune
de ses clowneries (z’avez vu comme je suis polie), détourne le regard,
ne veut plus de ses bisous et tend les bras dans ma direction quand il
la porte. Bref…pour l’Homme c’est très dur et pour mon dos aussi.

Une copine auxiliaire puéricultrice m’a donné un début d’explication en
me disant de ne pas m’inquiéter, que ça ne durerait que quelques jours
et que c’était un passage obligé. J’ai voulu en savoir plus, j’ai fait
quelques recherches et j’ai donc appris qu’il existait cette fameuse
crise du 8ème mois. C’est vers cette période que bébé développe des
angoisses et en particulier celle de ne plus revoir les gens qu’il aime
mais SURTOUT sa maman.

La période « super-pot-de-glue » est donc censée être
de courte durée et pour aider bébé il y a quelques conseils tout bête à
appliquer: lui attribuer un espace de jeu où bébé développera son
indépendance, jouer à « coucou me voilà » pour lui faire comprendre
qu’on réapparait toujours même si on est caché derrière un gros coussin,
le rassurer en cas de gros sanglots, instaurer des petits rituels quand
on se dit au revoir le matin chez la nounou, avant les siestes et le
coucher pour lui donner des repères.

C’est aussi la période où bébé
trouvera parmi la montagne de peluches qu’on lui a offert THE doudou aka
la perle rare qui sera douce, colorée, facile à attraper, qu’il pourra
machouiller et qui à force de cet amour inconditionnel aura une odeur bien à lui (une boule puante quoi!) Justement il
semblerait que ma bébé ai jeté son dévolu sur une petite peluche qu’elle
a du mal à lâcher le matin au réveil, du coup je n’oublie surtout pas
de le mettre dans son sac à langer le matin.

Bon maintenant qu’on sait tout ça, j’ai plus qu’à consoler le papa! (I’m sexy and I know it)