Ma bébé, cette grande piplette ne s’arrête plus de parler et d’apprendre de nouveaux mots. Elle aime particulièrement les noms d’animaux, on s’en rappelle… mais ma bébé c’est une épicurienne et elle tient ça de ses parents: la bouffe c’est sacré!

Depuis quelques semaines, le mot « gâ-teau  » fait partie intégrante de son vocabulaire. Quelques fois, à la fin du gouter ou du repas, je lui demandais si elle voulait un « gâ-teau » histoire qu’elle soulage ses gencives, qu’elle affute ses nouveaux chicots et qu’elle apprenne à manger toute seule. En plus c’est trop l’aubaine cette histoire de gatal pour nous les parents indignes… parce que le temps qu’elle boulotte son biscuit, nous on mangeait notre repas tranquillou. Oui elle mange très très très con-scien-cieu-se-ment ses biscuits ma bébé.

Mais forcément pour chaque truc tip top cool qui t’arrive dans la vie, y’a un truc moyen glop qui le suit. Et le revers de la médaille c’est pour qui? C’est pour bibi! Ben oui parce que moi j’étais fière de lui tendre le gatal en lui disant « tiens ma chérie c’est un GA-TEAU »… et elle d’essayer de répéter jusqu’à la prononciation parfaite du mot avec le trait-d’union (C’est qui déjà qui m’avait dit de ne pas parler aux bébés comme une neu-neu?)

Bref ce qui devait arriver, arriva et ma bébé a commencé à réclamer un « gâ-teau » à chaque fin de repas ou de gouter… elle en demande aussi quand elle nous entend ouvrir le placard ou qu’elle nous voit manger un truc (en fait le mot « gâ-teau » est devenu un générique pour tout ce qui se mange). Et ce qui devait arriver, arriva (bis) moi et l’Homme on a commencé à se prendre la tête, un peu… En gros c’était à base de « Ouai mais tu vois je t’avais dit de ne pas lui en donner ce matin! / Non c’est de ta faute, tu l’as habitué! / Ne lui en donne pas au gouter, elle en a eu ce midi…  »

Tibiscuit ♥

Et derrière tout ça, qu’est-ce qu’il se cache t’il? La peur du grand méchant monstre « Obésité ». Et ouai! elle a 1 ans et on se torture déjà la tronche pour savoir ce qu’on peut ou pas lui donner à manger mais BORDEL! On ne la gave pas notre gamine, nous quand on dit « gâteau » ça veut dire un biscuit pour bébé ou un quignon de pain, je te parle pas de lui filer des twix ou des bueno (t’façon y’en a plus je les ai déjà tous bouffé). Mais voilà tous ces discours moralisateurs, toutes ces diableries sur la malbouffe ben ça s’est insinué dans notre petit cerveau de parents  flippés. Du coup ça nous fait juste une raison de plus pour s’engueuler avec mon cher et tendre.

Arf! et pis pour couronner le tout j’ai lu ça hier (faut cliquer sur « ça » pour lire). Merci, merci, messieurs les « chercheurs/trouveurs » t’ira expliquer toi à ton ado bedonnant qu’il a fallu faire un choix entre lui éviter une pneumonie ou lui garantir le port du slim.