Il y avait déjà eu ce petit pincement au coeur, quand ma chouquette, un beau matin, a décidé de prendre son biberon de chococouik toute seule comme une grande… Bon je t’avoue que c’était un mini chagrin parce que ça m’a permis d’avoir du temps pour me sécher les cheveux (exit le caniche look) et pour peaufiner mon make-up avec un trait de liner digne de ce nom (exit Priscilla folle du désert).

Mais là je me suis pris une grosse mandale dans ma face quand elle m’a clairement fait comprendre qu’elle voulait prendre sa cuillère dans sa petite main et manger son repas TOUTE SEULE!

Bon les lasagnes en petits morceaux c’est pas ce qu’il y a de plus ragoutant mais c’est méga bon! (et je dis pas ça parce que c’est moi qui les ai fait hein!)

J’avais bien remarqué que la donzelle rechignait un peu à manger ces derniers temps, et qu’elle voulait tout, sauf ce qu’il y avait dans son assiette… A grand coup de TA!TA!TA!TA! elle nous montrait du doigt les mets qu’elle convoitait dans NOS assiettes à nous (oui quand elle veut un truc c’est « tatatata! » faut pas toujours tout chercher à comprendre ou à traduire).

Et puis pour parvenir à lui faire finir son yaourt/p’tit suisse/fromage blanc/compote (rayez la mention inutile) j’avais eu la bonne idée de lui donner la cuillère et de lui tenir le pot pour qu’elle puisse y farfouiller à loisir…et oh miracle! elle mange et fait « huuuum! » Ben oui c’est vachement plus meilleur quand on se débrouille toute seule.

Mais le retour de la revanche de ce geste innocent n’allait pas tarder à sonner. Maintenant elle refuse systématiquement et catégoriquement (en tout cas avec ses darons) qu’on lui tende une cuillère à la bouche. Même si elle crève la dalle, elle détournera inlassablement la tête et gardera les lèvres pincées. Du coup j’ai abdiqué, j’ai laissé le bon-plat-préparé-avec-plein-d’amour-dedans à sa disposition sur le plateau de la chaise haute, j’ai dégainé la cuillère Tigrou, je lui ai rempli et je lui ai laissé au bord de l’assiette… Bien sûr ma chouquette ne s’est pas laissé prier pour la mettre à sa bouche et me faire un grand huuuuuum! Et PAF dans ta face ma p’tite Mummy! J’ai plus besoin de toi pour me nourrir, ça roule ma poule… je gagne en indépendance, je fais ma grande et regarde comment je te boulote des gros morceaux avec mes 6 petits chicots.

Bref j’ai les boules, j’ai les glandes, j’ai les crottes de nez qui pendent… Après le refus du nichon, le refus du biberon, v’la le refus de la cuillère…mon rôle de mère nourricière s’amenuise peu à peu et mon bébé grandit inéxorablement…

Mais bon je ne serai pas une vraie maman dans toute sa complexité si toutes ces avancées ne remplissaient pas mon p’tit coeur d’une énorme fierté. Vas-y ma puce, mange de bon appétit, maman va continuer à te préparer de bons petits plats même si elle sait que bientôt le micro ondes n’aura plus de secrets pour toi. Pour l’instant je vais juste voir si je trouve de quoi protéger les murs et mon nouveau chemisier… Et ce midi je te regarderai manger, en mettre partout, prendre trois quarts d’heure pour finir ton assiette et je te dirai encore « Bravo bébé! tu as bien mangé! »