L’araignée Gypsie gambade par terre
Tiens voilà Amélie, Gypsie est en galère
Et la savate dans la gueule elle s’est pris

L’araignée Gypsie a mangé la poussière
La p’tite Amélie lui a fait la misère
Elle a fait un gros fuck à sa phobie

J’ai une énorme trouille
des araignées et je peux te dire que ce jour là, il s’est passé un petit
miracle pour que je n’hurle pas, que je ne pète pas un câble et que je n’aille pas me réfugier avec ma Chouquette sous le bras, dans ma chambre, perchée sur mon lit, tout en implorant l’Homme par téléphone de rentrer illico à la maison.

Voilà, finalement ce n’est pas grand chose mais j’ai éclaté la tronche d’une grosse araignée qui a eu l’outrecuidance (mot compte triple) de traverser mon salon et de s’approcher un peu trop près de ma Chouquette. Je ne suis pas fière d’avoir ôté la vie à une petite bêbête sans défense mais je suis super fière d’avoir pris sur moi pour ne pas paniquer devant ma petite fille et d’avoir réagi vite, du mieux que j’ai pu, sans l’affoler. Oui tu peux rigoler, j’ai juste tué une araignée mais aujourd’hui dans mon p’tit coeur de rockeur mother j’suis une wonder maman!

(Encore une victoire de canard)

P.S. Dans ce billet, il y a une petite vengeance personnelle par rapport à une saleté de comptine que je ne peux plus saquer, sauras-tu la retrouver?