Il est un livre que toi, la mère parfaite tu dois déjà avoir dans ta bibliothèque tellement il est génial… Il n’était pas encore arrivé à la casa alors que j’en avais déjà beaucoup entendu parler, jusqu’à un joli jour du mois d’août où Chouquette l’a reçu en cadeau, de la part d’une amie amoureuse des livres: Le loup qui voulait changer de couleur.

Bonne pioche! notre monstresse l’adore. Depuis le mois d’août il est dans le top 3 des histoires du soir (ex-aequo avec Minnie et Mickey mais ceux là ils comptent pour du beurre… j’en peux plus de ces souris).

Le loup qui voulait changer de couleur, c’est un livre qui allie de chouettes graphismes, une histoire facile à appréhender par les petits, l’apprentissage des couleurs, une belle morale et des petit clins d’oeil plein d’humour. L’histoire reste courte et ça c’est un bon point car j’ai remarqué que la concentration de ma Chouquette n’endurait pas les histoires un peu longuettes. Les parents se régalent à la lecture et les petits retiennent vite les mots clés et y participent très vite.

Ce livre, des éditions Auzou est, je pense, un must have pour minis bibliothèque. Du coup je zieute les autres albums de la collection dont les thèmes lui conviendront quand elle sera un petit peu plus grande parce que « Le loup qui cherchait une amoureuse » ou « Le loup qui voulait être une artiste » ou « Le loup qui s’aimait beaucoup trop »… je ne suis pas sûre que la Chouquette y soit encore sensible.

Avec celui-ci les pages s’enchainent au rythme des nouvelles couleurs qu’essaie le loup parce qu’il trouve le noir de son pelage trop triste. Tout ça pour se rendre compte que c’est beaucoup mieux d’être soi-même. Même si Chouquette n’assimile pas cette morale du haut de ses 2 ans et trois mois, elle aime beaucoup entendre le loup dire que telle ou telle couleur ne lui va pas. Elle rit et connait ses couleurs sur le bout des doigts.

Le loup qui voulait changer de couleur, éditions Auzou, lu et approuvé par la casa.