Je suis sûre que tu vois de quoi je parle… Si tu es parent, tu dois déjà avoir eu affaire à ce mystérieux phénomène: l’enfant malade mais « à peu près ».

Scénario n°1:  
Tu passes une nuit pourrie, tu te dis que c’est fichu, que demain tu ne pourras pas aller bosser. Tu veux laisser ton petit enfant tout maladou se taper une grasse matinée, seulement, à 7h30 pétantes, il est d’attaque pour retourner toute la maisonnée. 
Résultat: 
Tu as des cernes à la place des joues, tu décides de mettre ton môme à l’école et tu es en retard pour le boulot. Voilà une magnifique fucking journée qui commence.
Scénario n°2:  
Tu reçois un appel de l’école, ton loupiot est malade, il est amorphe et semble fiévreux. Tu balances ton gros dossier sur le bureau du chef, tu enfiles ton manteau à l’envers, tu prends ton sac et tes clés de bagnole au vol et tu fonces. Sur le chemin, tu connectes ton oreillette pour avoir un rendez vous chez le médecin, il est 16h40, tu tentes le tout pour le tout. Tu arrives enfin à l’école ton gamin te saute dans les bras et l’atsem te dit que ça a l’air d’aller un peu mieux. 
Résultat: 
Tu te retrouves chez le médecin, ton gamin pète le feu et tu auras le droit aux gros yeux.
Scénario n°3: 
Ton bébé te semble tout bizarre, il ne mange pas comme d’habitude, ne dort pas comme d’habitude, il a des petites plaques rouges comme avant chaque poussée de fièvre… En bon parent, tu prends les devants et tu tu compose le numéro du cabinet médical. Le médecin ne voit rien, toi tu sais que quelque chose cloche mais pas le moindre symptôme signifactif en vue.
Résultat:
Tu passeras une nouvelle nuit de merde à éponger du vomi, à faire tourner des machines, à faire bruler du papier d’Arménie pour éviter de t’y mettre toi aussi et bien sûr tu retourneras chez le doc le lendemain.
Chers enfants, pensez à vos parents qui travaillent et qui haïssent les salles d’attente, prenez une décision, soyez malades ou non! Parce que si nous loupons une journée de boulot, il nous faudra aller chez le docteur pour avoir un mot et le cercle infernal et le trou de la sécurité sociale ne se brisera pas de sitôt!
S’il vous plait, je vous en conjure, arrêtez de lécher les doudous des autres, arrêtez de lécher le visage des autres, arrêtez de nous lécher le visage ensuite…
Allez, big up les parents!
Gel hydroalcoolique et pipette de dolip’, j’vous aime putain!
https://www.facebook.com/AmelieEpicetoutLeBlog