Les vrais héros ne volent pas, ils n’ont pas de vision laser, ni de fulguropoings. Ils sont ceux qui ont un mot réconfortant, des coquillettes au gruyère ou quelques minutes de leur temps à vous offrir. Les vrais héros ils sont là quand ça va et encore plus présents quand ça ne va pas.
Ils sont bienveillants. Ils font des centaines de kilomètres pour venir déménager le bordel d’une vie, alors qu’en ce jour férié on n’avait jamais vu de telles giboulées. Ils t’accueillent à leur table. Ils te prêtent un bout de canapé. Ils t’invitent à des soirées. Ils mettent de la chaleur, des chips, de la bière et des rires dans ta vie. Ils ne te laissent jamais seul.
Ils sont mes amis, ma famille. Ils sont des connaissances IRL ou 2.0. Ils sont terriblement 2016 et rien ne nous a éloigné. Les sms, les blogs, les réseaux sociaux n’ont fait que nous rapprocher.
Alors je conchie ceux qui disent que tout ça c’est de la merde, que derrière l’écran c’est le néant, que les yeux de nos jeunes vont pourrir dans leurs orbites… parce que sans wi-fi et sans 4G je serai passée à côté d’une richesse illimitée.

Je remercie les ondes et les lignes téléphoniques d’avoir mis sur ma route des âmes précieuses, de l’amour à l’état brut, de la folie, des amitiés si sincères qu’elles semblent trop belles pour être réelles. Et aussi incroyable que celà puisse paraitre, j’appelle à l’aide et ils sont là, j’appelle au secours et ils arrivent, sac de couchage et bonne humeur sous le bras.

Ceux qui ne savaient pas et ceux qui en doutaient encore ont vu. Ils ont vu que je n’avais rien à promettre, rien à donner mais que tous ont proposé de m’aider. 

Ils sont là les vrais héros de ma vie. Ils ne sont pas restés dans l’ombre. Ils n’ont pas trouvé d’excuses moisies. Ils n’ont pas fait semblant d’être mes amis. 
À tous ceux qui m’ont proposés leurs bras, qui m’ont ouvert leur maison, leur cœur ou qui ont veillés sur moi, à tous mes anges,  à tous mes héros, je voudrais leur dire merci. 
Je vous aime. Vous êtes du chocolat noir dans mes placards, du fromage bien fait sur du pain frais, un rouge à lèvres carmin au fond de mon sac à main. Vous êtes des étoiles dans la nuit, une bouffée d’air pur, un véritable kit de survie. 
Je suis chanceuse. Je connais des vrais héros, sans collants moule-bite et sans cape sur le dos,  mais qu’est ce qu’il sont beaux!
#ThatsAllFolks

Merci http://queenmama.fr/