En matière de style vestimentaire, ma petite monstresse, du haut de ses deux ans (presque) et demi, a déjà des goûts bien arrêtés, et ça ne date pas d’hier.

Aux soldes d’hiver derniers, nous étions toutes les deux, à la première heure, sur le pied de guerre. Elle n’avait que 18 mois, mais le popotin bien installé au fond de sa poussette, elle savait déjà approuver ou non mes choix pour sa garde robe princière. Je devenais progressivement une sorte de personal shopper pour ma graine de modeuse.

Au début, ça me faisait beaucoup rire, et à la longue beaucoup moins. Parce que forcément, je lui achetais aussi des vêtements sans son avis, et il y a des trucs qu’elle n’a quasiment jamais voulu porter, ou pour lesquels il a fallu user de flatteries, pour qu’on puisse lui enfiler sans transformer sa chambre en terrain de catch.

« Mais si ma puce, regarde c’est une robe de princesse ça, c’est sûr! » « Whouaaa qu’est-ce que t’es belle! » « Han va montrer à papa, il va te trouver magnifique! »… bref t’auras compris le principe de nos sournoiseries. Pour mettre des vêtements qui n’ont pas ses faveurs, il faut sortir la brosse à reluire, la caresser dans le sens du poil, lui passer de la pommade car madame est sensible aux compliments (ça promet).

J’ai donc tout naturellement commencer à deviner ce qui ferait palpiter son coeur de mini accroc du shopping et à laisser tomber ce qu’elle refuserait surement de porter, histoire d’économiser mes nerfs et mon énergie. Comme le lèche vitrine c’est un peu mon truc, j’avoue que ce petit jeu m’amuse assez. Les boutiques, les magasins d’usine, les ventes privées et la plupart des sites en ligne n’ont plus de secrets pour moi, on trouve d’ailleurs un choix de vêtements pour bébé ici.

Tu vois, par exemple, en ce moment, je prépare sa future rentrée scolaire. Oui je sais, ça ne sera que dans 8 bons mois mais les bonnes affaires sur la saison d’hiver c’est maintenant! Je mise tout sur les motifs animaliers, sur les petits détails brillants, sur les couleurs un peu flashys, la petite fleur ou le petit oiseau imprimé sur le bouton. Ce qui lui plait c’est le petit détail qui change tout.

Tout est dans l’art de laisser croire qu’elle choisit. Ma mini Anna Wintour est aux anges et moi je me fais plaisir pour l’habiller de façon choupi, à mon goût et un peu aux siens aussi. Modeuse la Chouquette, peut être, mais surtout porteuse de couettes!