Alors c’était comment? Allez je vais arrêter de te faire languir et je vais te la raconter cette journée.

J’en ai fait du teasing autour de cet évènement. J’ai un peu lâché le blog aussi parce que moi qui m’étais juré de faire quelque chose de simple pour réunir la famille et les amis, je me suis mis une pression de ouf. C’est tout moi ça, je m’éparpille, je veux tout faire et tout maitriser, je me lance des défis et j’y met tout mon coeur… et après je suis cuite…

Cette jolie journée elle a commencé tôt, très très tôt pour que je puisse faire les dernières retouches pour la déco de la salle qu’on avait loué pour l’occasion. J’en ai profité pour faire rentrer un peu la fraicheur du petit jour car la journée allait être caniculaire. Rien qu’à gonfler les ballons et à mettre les fleurs dans les vases j’ai attrapé chaud mais il fallait vite que je rentre à la maison pour préparer ma princesse et sa pouf de mère.

Tout le monde a été prêt à l’heure, on avait même de l’avance (truc improbable à la casa Epicétout) et heureusement parce qu’on s’est trompé d’église (hum). Donc arrivés à l’heure devant la bonne église, Chouquette retrouve toute la famille et c’est parti pour une tournée de bisous. Elle est belle comme un coeur et elle a la méga patate. Elle reconnait le « monsieur » qui est en fait le diacre qui officiera pour son baptême. Il lui dit « t’as vu aujourd’hui j’ai mis une robe », elle lui dit « t’as vu belle gobe moi ». Ils sont sur la même longueur d’onde. La cérémonie se passe en petit comité, aujourd’hui c’est nous les guest stars. Chouquette fera son show, merci à sa tata qui lui a appris le « allo? wazaaaaaaa! » Non parce que ça résonne vachement bien dans une nef. Elle découvrira que de sauter à pied joint sur la petite estrade en bois ça fait aussi beaucoup de bruit, elle lancera ses plus belles grimaces à l’assemblée, elle regardera attentivement le « monsieur » quand il lui parlera, elle viendra dans mes bras quand je lirai un texte, elle dira un drôlissime « han fait du bien » quand il lui versera de l’eau sur le front et un « c’est quoi ça » pas très confiant quand il s’approchera d’elle avec le Saint Chrême. Bref je vais pas te faire un cours de bondieuserie mais notre super diacre et Chouquette ils nous ont dépoussiéré tout ça pour le plus grand bonheur de nos invités. Et non elle ne dira aucun gros mot (ouf!).

A la sortie de l’église le soleil commence à taper. Il faut rejoindre la salle. Le petit cortège de bagnoles se suit et arrive vite au point de rdv… c’est parti pour la fiesta! Tout le monde découvre ma déco et me félicite, je t’avoue qu’à ce moment là je ne suis pas peu fière. Chouquette découvre ses premiers cadeaux et surtout son précieux vélo. Des paquets, des paquets et encore des paquets, des petits, des très gros, elle a été über pourrie-gatée ma monstresse. Et pendant ce temps là les bulles coulaient à flots (ben oui il faisait très chaud). Mes petits fours ont été engloutis à vitesse grand V. Ça parle, ça rigole, ça commence à chanter… l’ambiance est là, ça prend, c’est chouette.

Le frigo ne sera pas assez grand pour tenir les boissons, tous les packs de flottes prévus pour faire face à Celsius et les énooooormes plats que le traiteur apportera. Il faut faire de la place, il faut boire le champagne, y’a pas le choix. La température ne s’arrêtera pas de monter et ça tournera en bataille d’eau et ma Chouquette se retrouvera en couche et claquettes. Je ne sais pas comment on a survécu à une chaleur aussi terrible, mais tout le monde a tenu bon… sauf la pièce montée. Le caramel n’a pas tenu le choc mais bon même en deux dimensions elle était jolie et bonne.

A l’heure du dessert c’est l’apothéose, tout les monde est moite mais le gâteau d’anniversaire de Chouquette arrive et je met en scène la sweet table sur laquelle je planche depuis quelques soirées. Tout le monde fait des wouahhh, des ohhhh, je suis aux anges. C’est l’heure d’entonner la petite chanson de rigueur et pour ma petite reine de « fouffler » ses bougies. Ça sera aussi bon que beau mais je t’en reparle très vite.

La journée se déroulera encore jusque tard, on attendra la fraicheur avec impatience, elle tardera à venir, on installera les tables dehors pour les derniers irréductibles et on profitera encore un peu des gens qui sont venus de loin pour faire la fête avec nous. Pendant tout ce temps là ma Chouquette n’aura pas arrêté une minute, je l’ai vu à sa p’tite bouille, elle était heureuse et elle en a profité à fond de sa journée. Le lendemain elle voulait y retourner, je lui ai expliqué que c’était fini mais pour la consoler elle m’a demandé de chanter encore une fois « joya saire ».

Joyeux anniversaire ma chérie, il restera dans les annales celui-là, foi de ta maman!