Ah les vacances! Les vacances quoi! On en rêve toute l’année, on se les imagine, on les attend, on les espère longues et savoureuses mais on les souhaite surtout ailleurs.
Ailleurs… mais où et quand? Telle est la question qui reste en suspend le temps que, le boulot de maman, le boulot de papa, les congés de la nounou et ceux de papi et de mamie s’accordent.
On pourrait croire que c’est facile, on pourrait supposer que lorsque les enfants ne sont pas encore soumis au calendrier scolaire c’est beaucoup plus simple pour les parents de se trouver un petit créneau en hors saison, pour partir plus longtemps, et pour moins cher.
Mais que nenni! Tu te fais enfler, comme tout le monde! Tu te retrouves devant les prix des locations pour la mi-août et tu pleures. Pas de vacances sans vendre un rein et la peau de tes yeux. Pourtant on fera tout pour partir un petit peu cet été, pour s’évader de notre maison, de notre patelin, de notre quotidien.
Le reste de l’année on y est très bien mais une semaine ou deux par an, on se sent vraiment mieux un peu plus loin. Et notre petite monstresse qui se rappelle très bien des vacances passées et qui nous réclame sans cesse « les vagues ».

Et oui nous sommes bien d’accord ma p’tite Chouquette, les vagues c’est bien chouette mais ça coûte une paire de couettes. Mais comme on bosse pour ça, bordel,on va tenter de se trouver un petit coin de paradis, pas trop loin de la mer.
A moi le scrutage intensif des petites annonces et des sites de voyages… Après tout l’Atlantique on commence à bien le connaitre, ça serait sympa de commencer à voir si l’eau est moins grisouille ailleurs.
Pourquoi ne pas partir un peu plus loin, laisser la voiture sur le parking d’Orly aéroport
et s’envoler vers des eaux turquoises?
Quoi j’ai peur de l’avion? Oui et alors? Pour du sable fin et du soleil garanti, je suis prête à prendre un lexomil et à faire quelques sacrifices. Les vacances ça se mérite. Je crois que je m’emballe quand même un peu trop… ça sera déjà bien si on se réserve un petit camping vendéen.

Dis moi, tu as des bons plans pour les vacances toi?
Allez, je te laisse, faut que j’aille checker LBC.