Du haut de ses 22 petits mois, Chouquette a déjà des p’tites manies de mamie. Tout le monde sait que les repères rassurent les enfants. Ils en ont besoin pour se construire, pour trouver leur place dans la famille, parmi les copains de la crèche, ou chez nounou, et plus tard  à l’école.

Les petites habitudes, les rituels les apaisent, leur procurent un cadre familier et posent un environnement propice à l’apprentissage. Je l’ai lu, je l’ai expérimenté et c’est vrai. Et ma p’tite poulette l’a bien compris, les petits rituels, elle les cumule, elle les réclame, elle les adore.

Tranquillou bilou…

Bien sûr il y a le rituel du coucher qu’on ne manque sous aucun prétexte sous peine de passer une affreuse soirée et une fucking nuit. Mais il y a aussi le rituel du lever où il ne faut pas oublier de mettre les chaussons et de sortir Winnie du lit, sinon elle n’hésite pas à te le faire comprendre toutes sirènes hurlantes. Et le matin, les oreilles à jeun, je peux t’affirmer que tes capacités auditives en prennent un coup. Il y a également sa manière de dire au revoir à ses jouets avant de partir chez nounou le matin: « ad’taleur le chien, ad’taleur les ouatures! ». Il y a sa façon trop choubidou de se jeter dans mes bras quand le pyjama est enfilé,  que je la redresse sur la table à langer et que c’est l’heure du diner.

Mais il y a surtout son besoin de retrouver son petit chez elle quand on rentre de chez nounou. Dès qu’on est dans la voiture elle m’en parle déjà:
« Maman rontre maison? a ‘tit fruit et T’choupi? »
« Oui ma chérie, mais il faut dire s’il te plait à maman. »
« Sitopel maman! »

Si l’appel du jardin n’est pas plus fort que ça (selon la bonté de señor météo, ce sombre connard sadique) on rentrera pour retirer le manteau et les chaussures, elle ouvrira le placard où se trouvent les briquettes de jus de fruit et elle foncera s’asseoir sur le canapé en attendant que je déballe la mini-paille. Je mettrai le lecteur DVD en route, elle s’installera se vautrera dans les coussins et j’entendrai un petit soupir de satisfaction (ma fille digne succetrice de sa mère).

Voilà, son jus de fruit et ses 5 minutes de Tchoupi c’est ce dont a besoin ma Chouquette pour faire la transition nounou/maison. Après cette petite pause elle redevient un p’tit monstre et nous fait tourner en bourrique… mais c’est comme ça qu’on l’aime.

Et chez vous y’a des p’tites manies?

Postscriptum: Ce billet n’est pas un écrit à caractère informatif
sur l’équilibre nutritionnel des petits et le ramollissage de cerveau
télévisuel. Ici on kiffe T’Choupi et on le revendique, les jus de fruits aussi! Je finirai ce post avec ma citation préférée de T’choupi: « Oh non on ne
met pas Doudou dans la machine à laver, c’est pas un slip! »