Ahahah! Si tu fais partie du clan des mamans rangeuses compulsives, de celles qui vivent sous la menace permanente d’un lumbago ou d’une extinction de voix à force de hurler « range ta chambre! », ce billet est pour toi.
Autant ma Chouquette tient son côté princesse-girly-powa-à pois de sa maman, autant elle tient son côté je m’en fout/je pose ça là/on verra bien si un lutin passe par là, de son père. Et ça ne va pas en s’arrangeant…

« Regarde maman, c’est moi, jé tout mis le bazar! »
Plus petite elle trouvait ça chouette de ranger. Elle commençait à marcher et trouvait sympa de pouvoir se rendre utile et de faire « comme les grands » (je devrai dire « comme la grande », parce que le grand, il n’en dépiaute pas une cacahuète à la casa). Maintenant elle ne s’y intéresse plus du tout et usera même de tout un tas de stratagèmes pour éviter de s’impliquer.
Astuce number ouane: Détourner l’attention
« Tu voudrais pas ranger ta chambre? » « Han maman tu sé, Raiponce elle a une jolie robe et la p’tite sirène elle va sauvé Eric! » Ok, parle à ma main.
Astuce number two: Se donner de la contenance

« Attend maman, je finis mon travail et j’arrive, ok? » Son travail consistant principalement à tracer des traits à la craie sur son petit tableau noir tout en matant les petits poneys.

Astuce number tree: Jouer le tout pour le tout

« Oh tu sais maman je souis un peu cro malade! » avec des petits yeux de chat potté de rigueur et une main sur le ventre ou sur la gorge… au choix…

Le pire de tout c’est qu’elle en est consciente et presque fière. En témoigne le petit résumé de sa journée chez nounou jeudi dernier: « Et ben moi j’ai pas rangé, je range pas ma chambre, je range pas chez maman, je range pas chez nounou, je range pas les jouets! »

L’espoir de vivre dans une maison sensiblement ordonnée s’amenuise donc peu à peu. Pourtant je persite et insiste ayant trop peur que le petit poil dans sa main (transmis génétiquement par son père, cela ne fait aucun doute) ne se transforme en baobab. Déjà qu’elle vire petit despote et que je peine un peu à lui faire comprendre sans m’énerver que, non, je ne suis pas la boniche en chef de cette baraque, je suis preneuse de tout bon conseil pour faire respecter l’ordre dans la maisonnée et le bien être de mes plantes de pieds.

P.S. J’ai déjà essayé le coup du « je vais tout jeter à la poubelle » et elle s’en contrefout. Intérêt pédagogique = 0. Intérêt du parent préposé au rangement = 0.

Pour la peine, je vous en remet un petit coup tiens! Big up les parents!