Si y’a bien un truc qui la fait triper notre Chouquette, c’est de nous écouter compter. Ne me demande pas pourquoi, ne me demande pas comment… c’est son truc. Dans son bain, on compte jusqu’à trois pour l’en sortir (sinon elle y reste des plombes, les doigts de pied fripés, même pas peur de l’eau qui devient glacée), quand on l’habille on compte les chaussettes pour faire passer le temps plus vite (parce que tu comprends, doudou il est resté dans le salon et ça fait déjà 2 minutes qu’on s’est pas fait un méga snif de kipu), quand on coupe les ongles on compte jusqu’à 10 pour que la séance de torture (surtout pour mes tympans) paraisse un peu plus fun et bigarrée.

Alors elle s’est amusée à répéter, au début ça n’y ressemblait pas du tout, c’était plus des sonorités balancées, un peu comme ça, sur la même tonalité et sur le même rythme. Et puis chez super nounou il y a des enfants, plus grands, qui apprennent les chiffres et tout le monde s’amuse à compter. Chouquette a commencé à bien capter les différentes syllabes et à répéter, répéter… Je l’entends quand elle joue, c’est pas dans le bon ordre, c’est rigolo, elle dit tout haut « do, quoi, cin…six ». En même temps elle met le pouce et l’index en l’air comme pour nous imiter quand on compte sur nos doigts. Et moi je gagatise un max…

Lundi matin elle me regarde fièrement en me disant « un, do, quoi, quat, cin! » Comment que mon p’tit coeur de maman il était tout fier! Bon, je sais bien qu’elle ne sait pas vraiment compter, qu’elle ne reconnait pas les chiffres et qu’elle ne fait que réciter comme elle chante « boup boup boup kessasta! » (alors ça c’est Gangnam Style) ou « caché coucou coucou » (ça c’est Mon Petit Lapin) ou « lalalala » (et ça c’est la Zumba Buena) (ah ben on bouge son boule à la casa Epicétout)… mais à ce moment là on a le fiertitudinomètre au taquet!

Atelier musique en préparation…

Par contre, le revers de la médaille c’est qu’en ce moment son jeu préféré c’est de dire « anssion… un, do, quoi, pei, patééé! » et qu’il faut courir après pour mettre la chaussure droite, et puis la gauche et puis le manteau, l’écharpe, le bonnet… enfin bref tu vois la galère, surtout pour moi qui ne suis déjà pas la fille la plus ponctuelle du monde, all over the world…

En tout cas, pour le coup, elle doit tenir de son papa, parce que la matheuse de la famille ce n’est définitivement pas moi. Maintenant je me demande qu’elle sera sa prochaine lubie… ah, l’Homme m’informe qu’elle serait encline à kiffer les parties de cache-cache… souhaite nous, patience, force et courage!