Si tu suis la vie trépidante de la casa Epicétout sur la merveilleuse page facebook consacrée à ce blog, tu dois déjà être au courant. Ma Chouquette, ma 8ème merveille du monde, ma bébé d’amour a attrapé une vilaine et vicieuses scarlatine. Oui ta réaction est normale moi aussi j’ai eu un mouvement de recul la première fois qu’on m’en a parlé et j’ai du avoir à peu près cette réflexion posée et très appropriée devant la petite fille qui l’avait attrapé « Hein? quoi? la scarlatine? c’est quoi cette maladie du moyen âge? ». Je me suis demandé si on allait faire des croix sur nos maisons et brûler nos draps…oui j’en étais là. #TeamHypocondrie

Je te disais donc que celle de Chouquette a été vicieuse parce qu’il nous a fallu pas moins de trois rendez vous chez le doc et trois remboursements sécu pour la démasquer cette pioute. Tout a commencé un mardi matin comme les autres à la casa: la tête dans le pâté, en retard mais maquillée, je m’apprêtais à revêtir la Chouquette de ses plus beaux atours. Et puis elle m’avait l’air bien chaude, pas genre baraque à frite, plutôt genre « où est la trousse à pharmacie? ». Le doute s’était installé en moi et en moins de deux bips, le thermomètre digital ma l’ôta (le doute): 38,7°. Je téléphone au doc, préviens super-nounou et le boulot. Ce mardi matin comme les autres s’apparentait de plus en plus à un mardi tout pourri.

En témoigne mon statut facebook du jour

Une consultation et une pharyngite diagnostiquée plus tard, nous voilà de retour à la maison. Pas grand chose à faire, du dolip et du sirop et dans deux jours ça sera réglé. Mais, mais, mais, la fièvre n’était pas prête ni de s’arrêter, ni de baisser d’ailleurs.

Mercredi matin elle m’a dit que son jus de fruit n’était pas bon et le jus de fruit pour ma princesse-qui-ne-pète-pas-de-paillettes c’est un peu comme le camembert bien fait, c’est sacré! Le soir même le joli thermomètre affichait un horrible 40°.

Dans la nuit l’affreux 40° se transforma en atroce 40,3°. Je crois que cette nuit là restera dans le top five des plus grosses trouilles de ma vie. Un appel au 15 et un petit 38,9° plus tard, on a recommencé à respirer normalement avec l’Homme #TeamParentsChampionsDapnée

Le lendemain pour nous faire une sale petite blagounette la fièvre est tombée. Du coup on s’est dit que ce jeudi matin allait être un bon jeudi matin comme les autres.Que nenni… le sms de super-nounou de 11h37 m’affichait un très moche 39,9° #Crotte

Je quitte le taf, je récupère le bébé tout mou et très pâlichon, je téléphone à l’Homme parce que c’est son tour de cramer quelques RTT, je retéléphone au doc.

Nouvelle consultation et nouveau diagnostic: c’est une angine. Hop hop hop antibiotiques, hop hop hop dolip, hop hop hop sirop. On va bien bien suivre le traitement et TOUT rentrera dans l’ordre.

Mouhahahaha! Que je suis naïve, que je suis sotte, que je suis bonne conne!

Le vendredi matin (oui donc j’ai bossé lundi et jeudi voilà voilà) après une petite sieste bien réparatrice (pensais-je) je retrouve ma Chouquette dans cet état là:

Et ça je ne le savais pas encore mais c’était juste le début

Oh joie, oh bonheur, il a fallu rappeler le docteur qui a fait la jolie synthèse suivante: grosse fièvre + abgine + plaques rouges bien chelous = scarlatine! Voilà, voilà, ça c’est fait. Donc il a fallu continuer les antibios et prendre en plus un sirop anti-gratouilles parce que ça serait beaucoup moins drôle si ces plaques rouges vifs ne démangeaient pas atrocement. Je te laisse imaginer la longueurs des journées et des nuits qui ont suivi #TeamNuitsPourries

Petit point info sur la scarlatine: Les pics de fièvre peuvent être impressionnants, c’est en fait une angine accompagnée de plaques rouges qui donne à ton môme une tête de tomate boursouflée et bien cuite. Dès la prise des antibios ce n’est plus contagieux mais la période de contagion commence bien avant l’apparition des plaques (je te l’ai dit que c’était vicieux). Ici en quatre/cinq jours les plaques ont totalement disparues par contre les démangeaisons l’ont empêché de dormir et de faire la sieste. Le mal de gorge l’a aussi gêné pour manger normalement mais c’est passé assez vite, le tout a été de la faire boire par ces fortes chaleur. 

Voilà maintenant la scarlatine n’est plus qu’un mauvais souvenirs, il reste juste quelques heures de dodos à rattraper mais ça tombe bien puisqu’à la casa depuis hier soir, c’est les vacances! #Youhouuu

N.B.1 Bien sûr toute cette mésaventure s’est déroulée pendant la semaine la plus chaude de l’année. Fièvre et gratouille, le combo gagnant pour passer de bonnes journée par temps caniculaires. Señor météo je ne te dis pas merci! #VaTeFaireEmpapaouterSaleTraitre

N.B.2 Depuis le début je saoulais le doc avec la scarlatine car une copine de Chouquette l’a eu il y a quelques semaines, le doc me soutenait que non, qu’il y aurait des plaques direct avec la fièvre. J’avais l’impression de passer pour une accroc à Doctissimo quand je le voyais lever les yeux au ciel. Et puis il a bien fallu qu’il se rende à l’évidence. #IntuitionMaternelle

Oui j’ai la victoire modeste

N.B. 3 Pour la défense du doc, je confluerais en disant qu’il fait parfaitement son taf, il diagnostique par rapport à ce qu’il voit. Il n’y avait rien sur sa langue ou sur la peau la veille qui laisse présager une scarlatine. Voilà, donc je ne changerai pas de docteur parce que malgré cette petite aventure c’est un très bon médecin toujours dispo pour les urgences et qui nous soigne toujours très bien et sans excès.