Aujourd’hui on parle poils du dessus de tes yeux! Alors j’te l’dis tout de suite, moi, j’aime le naturel, mais le naturel « under control », si tu vois ce que je veux dire… Parce que le mono-sourcil ça peut être sympa sur un bonobo mais sur une jolie fille ça craint du boudin.

Ce que je déteste par dessus tout c’est de voir des sourcils excessivement épilés voir carrément inexistants et remplacés par un trait de maquillage: ça fait barbie cheap. Par contre, une fois l’opération dépoilage faite, on peut accentuer le trait avec des « kits à sourcils », histoire de se faire un regard qui claque… mais au quotidien je trouve ça un peu too much.

Du coup, comment on fait pour entretenir cette broussaille sans faire de beauty faux pas? Si t’as la chance d’habiter pas trop loin d’un Brow Bar, il parait que c’est top mais c’est réservé aux filles des grandes villes. Si t’es qu’une plouc, comme moi, arme toi de patience et de ta pince à épiler… Voilà donc quelques conseils que j’ai appris par ci par là, que j’ai agrémenté et que je partage avec toi.

Tu prends un sourcil tout brousailleux…et…
1° Tu repères le « début »: avec le manche d’un pinceau fin (ou une baguette) on trace ligne imaginaire qui part de l’aile du nez et qui passe par le coin interne de l’oeil. On fait une petite marque avec un crayon là ou la ligne rencontre le sourcil et on épile tous les poils qui dépassent.
 —
2° Tu repères la « fin »: on se trace de nouveau une ligne imaginaire qui part de l’aile du nez mais qui passe cette fois ci par le coin externe et on fait de nouveau une petite marque à l’endroit ou la ligne croise le chemin de notre sourcil.
 —
3° Tu définis la « pointe ». Ce petit accent circonflexe c’est ce qui va donner de l’expression à ton regard, lui donner un peu de pep’s. Là on regarde droit devant soit, on tient son pinceau bien droit et on lui fait longer l’iris…à la rencontre du sourcil on fait son petit repère.
 —
A partir de ces trois points, on s’imagine une ligne harmonieuse et on va épiler tous les poils qui poussent en dessous.
Pour que ça soit plus facile, on brosse son sourcil vers le haut et on commence le défrichage.
 Une fois le plus gros du travail fait, on va affiner en accentuant la « pointe »…
Je « coiffe » mon sourcil entre mes doigts, de la base vers le sommet.
J’épile tout ce qui se situe en dessous.
J’affine le sourcil sur la pointe descendante.
Je fignole et je m’attaque au deuxième en essayant de faire un truc symétrique.

Warning! on épile toujours en dessous de la ligne et jamais au-dessus car on rique de se plomber le regard. Enfin si comme moi tu as deux ou trois poils disgracieux qui se battent en duel bien au dessus t’as le droit de les dégommer pour finir ta ligne en une pointe bien nette.

Bon c’était un peu long mais j’espère avoir été compréhensible (ey un peu utile)… Et les tiens de sourcils ils sont sympas avec toi ou ils restent indomptables? Si vraiment ça ne va pas, va voir ton esthéticienne favorite pour qu’elle te refasse une jolie ligne. Et bichonne tes sourcils, pour pécho ça sera plus facile!

Ne sous-estime pas le pouvoir du sourcil! ^^