Et oui c’est Noël, les magasins sont ouverts le dimanche, les téléfilms cucul sont rediffusés, les banquiers font la gueule et les guirlandes multicolores clignotent sur les toits des maisons.

Pour ma chouquette toutes ces petites loupiotes c’est trop « wahouuuu! ». Ses petits yeux brillent dès qu’elle voit un sapin, une guirlande ou les décos collées aux fenêtres de chez super nounou.

Alors pour lui faire plaisir, même si j’en ai ras le cul de ma journée, même si il faudra se dépêcher de rentrer parce qu’il faut faire à manger/vider le lave vaisselle/sortir le linge de la machine pour le mettre au sèche linge/prendre le bain/plier la lessive de la veille/manger/faire des bisous… en sortant de chez super nounou on va faire un p’tit tour du village en voiture. Et là, dans la nuit noire dans la nuit noire et obscure, les guirlandes brillent, les petits pères noël grimpent au fenêtre, les rennes et les traineaux scintillent dans les jardins. Et rien que pour entendre les « waouh! ssébossa! » de ma chouquette on peut repasser deux fois devant la même maison (flippez pas les voisins, on est pas là en repérage hein!).

Et puis il y a cette histoire de Père Noël… elle sait bien à quoi il ressemble, elle a appris qu’il était reconnaissable à son fameux « oh!oh!oh! » et maintenant à chaque fois qu’il apparait dans un livre, à la télé ou sur le toit d’une maison elle nous le montre du doigt avec un petit « oh!oh!oh! » trop choupi (y’en a même un sur les étiquettes des bouteilles d’eau, c’est elle qui l’a trouvé).

On lui a dit que c’est lui qui amenait les cadeaux mais là je pense que le concept était encore beaucoup trop flou pour elle… par contre, le 25 au matin le concept du dépiotage de cadeau a été rapidement assimilé. A l’approche du sapin on a eu le droit à des grand « wouaaahhh! » et là on a su avec l’Homme qu’on avait déjà gagné. Et le déballage a débuté, accompagné de ses « waouh! ssébossa! » « oh ssassébo! » et de ses petits yeux ronds écarquillés. On aurait manqué ça pour rien au monde et on y a de nouveau eu droit chez les grands parents et chez les arrières grand parents. Bref elle a été pourrie gâtée mais le bonheur dans ses yeux et toutes ces exclamations dans la bouche d’une petite fille de 17 mois ça nous a juste fait chaud au coeur. Ça donnerait presque envie de lui faire des cadeaux tous les jours à notre monstresse mais il parait que ce n’est pas possible budgétairement parlant.

Et tu sais ce qui m’a fait le plus bidonner? c’est que le lendemain en se levant elle a vu que les jouets étaient toujours là et elle nous a refait le même sketch, comme si c’était tellement chouette d’avoir tout ces cadeaux que ce n’était pas possible qu’ils restent là et qu’ils ne soient qu’à elle. Je pense que dans la famille Epicétout ça va être Noël tous les matins pendant encore un p’tit moment. Reste plus qu’à trouver la place de stocker tout ça. Mandieu! ce bordel!

Starring le fameux joujou!